Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 11:52

 

L'été n'est pas propice à se la couler douce

Sur la banquise qui se transforme en ilôts

Des glaçons flottent, en équilibre sur le dos

Un ours attend que le vent le pousse.

 

La brise polaire ne vient pas, oublie

Ce coin de terre où la glace prenait racine,

Plus trop le temps de se lécher les babines,

Ses pas s'enfoncent, son équilibre est imprécis.

 

La faim tenaille cet estomac de pur carnassier,

Arpentant la glace plus que fondante,

Glisse sur des tobogans en pures pentes

Vers la mer qui continue de se réchauffer.

 

La neige se fait rare sur la terre ferme

Autant que le gibier et les poissons dans l'eau,

L'ours n'a rien à faire que le temps soit au beau,

La famine le guette à très court terme.

 

Sa descente aux enfers le mène en ville

Où il renifle la pitence de plats inconnus,

Tout est bon à manger, même le premier venu

Qui oserait le défier lors d'une escarbille.

 

Les poubelles sont appétissantes, à s'y vautrer

Sans retenue, jusqu'à se remplir la panse,

Ses efforts son énormes, laissent augurer la chance

D'un futur meilleur, du moins vivement à l'espérer.

 

Mais ce territoire est déjà pris, assez dangereux,

A s'y faire chasser sans aucun ménagement,

Changer son régime alimentaire maintenant

Ou mourir dans l'anonymat, très malheureux.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 11:42

 

Les mots s'envolent au fil de l'immense océan

En dernières allusions à une vie perdue,

Personne ne peut voir mais l'espoir s'est étendu,

Concentré dans une bouteille au look étincelant.

 

Une valse commence, teintée d'hésitations

De revirements, d'autant que le bouchon s'enfonce,

Le verre du contenant disparaît, parfois renonce

A prendre des risques, n'aime pas les frissons.

 

Une main cherche à se ressaisir dans un sursaut

De vie, mais l'horizon lointain n'est pas linéaire

Un homme à présent se veut très terre à terre

Mais un délire l'envahit, déborde son ego;

 

Il a soif, de cette envie irrésistible de boire,

De vivre aussi, pensant à son avenir

Qui tend à s'éteindre, à bientôt dépérir

Loin de l'agitation, il est prisonnier d'un miroir.

 

Un reflet scintillant luit les jours de grand soleil

Où les rayons brûlent de mille éclats,

Sa peau fume sa souffrance, un réel tracas

Pour ce naufragé à la dérive, plongé dans un sommeil.

 

Un oiseau se pose, repose ses longues ailes

Près de cet esprit fragile qui se prend à sourire,

Une lueur prend place, éloigne maintenant le pire,

Car la côte se dessine, qu'elle est belle !

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 09:13

 

Anna se laisse porter par ses derniers souffles de vie,

Ses cheveux blanchissent, reflètent la fraîcheur ambiante,

Ses flammes une à une s'éteignent par pensées alarmantes,

C'est une course contre la montre, son avenir est indécis.

 

Le château est proche maintenant, dans le flou elle le voit,

Pense pouvoir le toucher bientôt, tendrement s'y blottir,

Revoir son Prince aimant et à nouveau sourire

Mais le temps presse, on l'accueille dans le froid.

 

Le doux réconfort de sa famille apaise son esprit,

Elle revit, à l'abri dans ce cocon très chaleureux,

Son coeur aussi bat plus vite plus qu'heureux,

Hans lui tient la main, semble aux anges, très épris.

 

Semble seulement, car dans ses pensées il se verrait bien

Seul à gouverner en Roi, débarrassé de l'obstacle

Que représente Anna, souhaite son propre tabernacle,

Le pouvoir plus que l'amour guide ses noirs desseins.

 

Un coeur se brise ainsi à l'écoute de mots si durs

Qui la transpercent comme une dague aiguisée

Son amour s'évapore, s'efface dans une nuée

Meurtrière, son être presque s'évanouit, pas si sûr...

 

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 11:53

 

La "Fée Clochette" s'est posée sur l'épaule

De la Reine Margot perdue dans ses pensées,

Bien loin du quotidien en rêves dessinés,

Bercées tendrement par un aria en si bémol.

 

Le flou se dissipe et laisse vite place à une réalité

Dans une autre vie qui maintenant s'installe,

S'impose en transition, dans un fluide intervalle

Qui la ravit, ravive élégamment son sourire parfumé.

 

Une flamme jaillit de son coeur jusque-là endormi,

Son corps aussi se réchauffe ainsi peu à peu

Suivi de son esprit qui ne peut faire mieux

Que suivre la cadence aux douze coups de minuit.

 

Ses yeux scintillent d'étincelles finement étoilées,

Noël s'invite avec bonheur, apporte cette douce joie

Qui transcende sa vision du bonheur bien au-delà

D'un présent qui la comble de joie intensément.

 

Une Reine est prête pour un nouveau voyage,

La Fée se penche, sa baguette active la magie

Le décor change, un air charmant de Royaume-Uni

Où le vingt-six est pour elle, demain, un doux présage.

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 17:42

 

Un masque tombe aux pieds de ce passant incrédule,

Comme un appel venu de nulle part, par hasard,

Dans un élan glacial soufflé par un blizzard

De tous les diables au-delà de tout calcul.

 

D'autres suivent, remplacent ainsi les cordes

De cette pluie qui se veut battante,

Fouette les visages de façon cinglante

Pour que le sang bouillonne, se fasse mordre.

 

La nuit est là, l'inconnu ainsi demeure

A chaque pas, à chaque battement

De coeurs peu habitués par apeurement

A se malmener au gré d'un sentiment de peur.

 

Des visages s'animent derrière ces caches,

Font ressurgir quelques viles attitudes

Pour de malheureuses victimes qui éludent

Le danger si proche, maintenant se fâchent.

 

Bien mal leur a pris de ramasser ces masques

Venus d'un autre monde, envahissant lentement

Leurs esprits humains si tendres, inconscients

Des changements à venir plus que fantasques.

 

Leurs yeux brillent, injectés des pires cauchemards,

La diffusion est subtile, les effets garantis,

Pour que les corps se déchirent sans aucun interdit,

Des vampires naissants captent l'appel du blood nectar.



Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 12:01

 

Plutôt minimaliste, cet artiste a fait au plus court,

N'a même pas pris la peine de s'y mettre,

Sa vision tire sur le blanc, sur la queue d'une comète

Tire ses plans, aux idées créatives reste sourd.

 

Le premier trait est crucial, trop même !

La peur de mal faire envahit tout le reste,

A trembler d'une main devenue moins leste,

Moins précise, préférant la flemme.

 

L'agitation s'invite et bientôt prend le pas

Ou pas, sur des intentions plus que fragiles,

A trop souvent regarder du côté pile

Recherche quelque chose proche de l'aléa.

 

La Nature préfère l'hévéa, les paysages l'inspirent

A la recherche de contrées bien sauvages,

Prèfère le côté fermé distillé par des cages,

Un peintre s'abreuve sans soif, se déchire.

 

Pour mieux recommencer ou en moins bien,

Il se complique trop la vie, pas si commode

De se déplacer sur un terrain meuble, en exode

Là où tout devient vague, très incertain.

 

Mais le blanc décidément provoque cette attraction

  Plein cadre, hors recherches extérieures,

Ses appels du pied ne sont que des leurres

Les voies de l'art sont impénétrables, créent l'illusion.


Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 15:45

 

La Reine Margot s'inquiète de la baisse de lumière

Dans cet escalier qui grimpe, grimpe si haut,

Une petite bougie lève le voile sur cet escargot

Qui sonne creux entre les murs de pierre.

 

La traîne de sa robe de satin glisse légèrement

Sur les marches qui se dérobent et disparaissent,

Le souffle devient court, pas par paresse,

Mais trouve le temps long indiscutablement.

 

Le Roi n'est pas loin, occupe toutes les pensées

De la douce Souveraine au sourire éclatant,

Des souvenirs de Grande-Bretagne, épatants,

  Illuminent l'espace d'une lueur édulcorée.

 

Une porte s'ouvre sur le dernier palier, à l'étage,

  L'ascension se termine par un bruit troublant,

Un cri irréel, une flèche transperçant

La nuit comme un puissant message.


Les issues se ferment brutalement

Poussées par le souffle surnaturel

D'une chauve-souris à l'éternelle

Robe noire, le regard très scintillant.

 

La soif pousse bien souvent à mordre sans aléa

Dans ces lieux sombres et mystérieux de Bran Castle,

Fait sursauter Margot par une tape sur l'épaule,

C'est ton petit ami Margot, pas Dracula !

 


Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 14:30

The sky is clear and peaceful without any clouds,

Any noise disturbing the sweet landscape,

Any aggressive movements, no escape,

All is quiet around, a very good mood.

 

A soul rises which make so smiling

Eve, her face is like a warm sunshine

A beautiful glance written on the line

Of her mind full of respect, she can sing.

 

The words are listened by the believers,

A pastor is talking now in the church

Sending messages on the life, so much

Words of love, a real peace maker.

 

A Star appears, even a StarEve so happy,

Evelyn give all her heart, her kindness

To bring help, her voice is like a caress

  On this place of Philippines, let it be ! 

 

So young, but so serious in her search

Of the best way to really communicate,

She can feel God  at her side, at her gate,

An Angel down on earth illuminate the church.



Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 22:39

 

 

 

 

  Photo0714 - Copie

 

 

 

Au contact de la chaleur ambiante, une chappe se pose là

Sous le couvert d'anonymat, pas pour longtemps pourtant

L'ombre attire, respire en nombre parfois bruyamment

Dans le reflet de miroirs en plafonds falbala.

 

Le monde est là dans l'attente d'un évènement,

A se regarder parfois en chiens de faïence

Les yeux tournés vers le ciel comme une délivrance

Incontournable et imagée, comme par enchantement.

 

La magie opère au fil des mouvements qui défilent

Font se créer des espaces intermittents

Des doigts sont pointés vers un firmament,

Des reflets de glace savamment scintillent.

 

Un mélange se crée, à ne plus vraiment savoir

Qui est qui au gré de la confusion diffuse,

Quelques personnes parfois abusent

De ces situations et vont jusqu'à s'assoir.

 

Surtout à mi-journée quand quelques gouttes tombent,

De cette sueur incontrôlable qui dégouline

Bien loin pour ces gens de danser la biguine

Plutôt à se rafraîchir dans un coin très à l'ombre.

 

Le soleil s'oriente, en connaît forcément un rayon

Sur ces ballets urbains souvent très fuyants,

Les têtes tournent, le métal devient hurlant

A la vue de ces mirages en mondovision.

 


Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 19:30

 

Une pluie acide tombe sur des têtes hirsutes

Qui ne supportent rien, que tout dérange,

A se cacher sous des masques étranges

Plus qu'à se dissimuler sous des insultes.

 

Un ballet se brosse, se dessine dans l'urgence

Au gré de la chaleur qui traverse la chair

Mais cette peau est morte, n'a pas l'air

De résister, préfère la pustulence.

 

Des vampires imprudents ainsi tombent mal

En plein dans ces tornades de douleurs

Qui saupoudrent des vagues de torpeurs

Sur des visages surpris en situation anormale.

 

La course à la survie s'invente en pas pressés,

Des corps fument de trop recevoir

Cet apport brûlant au cuisant pouvoir

De décîmer une population soumise au danger.

 

Des culs de sac font reculer ces âmes maudites

Qui cherchent, à l'affût d'un coin clément,

Trouver à s'abriter n'est pas si évident

Quand les averses décapent, hétéroclites.

 

  Des filets piègent maintenant leurs gestes

Que la lumière traque autant que la pluie,

Des vies d'incertitude ainsi s'enfuient,

Partent en fumée dans un brasier dantesque.

 

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Topirate
  • Le blog de Topirate
  • : Mon Blog s'écrit en poésies, les thèmes abordés sont très variés (l'univers vampirique prédomine cependant) et toujours relatés avec une pointe d'humour, quand le sujet le permet. Pirate au grand coeur, conteur et raconteur d'histoires, mon autre grande passion est le dessin, surtout les portraits féminins. Divers articles ponctuels et photos sur le sport ou la vie courante complète ce blog, qui, je l'espère vous plaira.
  • Contact

Recherche

Liens