Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 16:46

 

Du fin fond de la Laponie, un Fou s'échappe

Pour rejoindre sa case départ, au noir,

Se déplace promptement par des jeux de miroirs,

Scelle son avancée au fil muant de ses étapes.

 

Couronné de succès, le Roi s'habille de strass,

Veut être le point d'orgue, le phare lumineux,

Remonte ses manches du haut de son trône majestueux

Vissé au milieu de la plus gande salle de son palace.

 

La Reine collectionne les bijoux de technologie,

S'équipe de robots multifonction comme rempart,

Ceux-ci gigottent constamment venant de nulle part

Pour attaquer sur ordre au gré de sa magie.

 

Un pantin se veut Cavalier dans les grands espaces,

Lance ses rêves à qui veut bien l'entendre,

Fera tous les chemins afin de pouvoir se rendre

Dans le camp ennemi parsemé de crevasses.

 

La tour glisse, n'a pas pris le bon créneau,

Certaines parties sont en pierre ponce,

Légères, n'ont pas su trouver les bonnes réponses,

Se gonflent vite au moindre contact de l'eau.

 

Les pions se regroupent, font corps, se soudent,

Dévalent la pente d'un échiquier qui se déforme

Au point de faire peur par leur poids énorme

Sans finesse, sont là pour toujours jouer des coudes.

 

C'est une belle pagaille, un peu chacun pour soi,

Le plateau se plie en deux, fait chavirer

Pas de bonheur, les pièces de ce bel échiquier

Qui n'ont pas vu venir ces marches de guingois.

 

 


Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 22:10

 

Haut perché, ce groupe de vampires domine son territoire,

Scrute les allées et venues de tout ce monde insouciant

Qui rigole, plaisante, se chamaille constamment

En toutes circonstances, sans penser à la nuit noire.

 

Les réverbères fleurissent ça et là, créent des points d'encrage

Pour cette population nocturne qui ne veut pas dormir

Bien loin d'imaginer que dans l'ombre respire

Un peuple sanglant qui n'a rien de bien sage.

 

L'heure avance, la fatigue aussi au fil de la noirceur

De ces endroits peu éclairés pas très recommandables

Où tout peut arriver, même le plus détestable,

Le plus irréparable aussi aux confins de la peur.

 

Un vampire se détache, puis deux, de ce groupe

Qui part en chasse sur des cibles mouvantes

Leur vitesse d'action font presser le pas, sans dilettante

De quelques noctambules aux regards qui chaloupent.

 

Les proies sont déjà là à portée de mains, de crocs,

Mais les impressions divergent suivant les créatures,

Certaines sont réticentes, prennent quelques mesures

Pour s'assurer d'un breuvage dignes de leur ego.

 

C'est une vague qui s'abat sur ces retardataires,

Fêtards de la dernière heure, ne croient pas si bien dire

Quand par effroi, ils sont prêts à se maudire

D'avoir tenté de Diable, mais trop tard vont se taire.

 

       

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 19:43

 

Il m'avait dit de l'attendre, là-bas

Près de ce peuplier bercé par le vent

Aux reflets argentés habité d'un serment

Qui ne pouvait se rompre en aucun cas.

 

Notre heure habituelle sonne,

Notre moment de pure intimité,

Doux à attendre, aussi à partager

Avec amour toujours, nos échos résonnent.

 

Le rendez-vous est passé, c'est la première fois

Que son coin reste vide, silencieux,

Je revois encore son regard désireux

D'un derniier baiser plein d'émoi.

 

Les aiguilles tournent de ce temps

Qu'elle aimerait arrêter, forcer à se taire,

Un vacarme muet qui en rien ne l'indiffère

Tant elle souffre de son absence, inquiétant !

 

Leur amour est intense et sans aucun doute,

Leur fougue a balayé les dernières hésitations

Qu'une somme de moments a forgé en union

Solide, ils sont sur la bonne route.

 

Une ombre au loin joue à cache-cache

Maladroite, elle ondule bizarrement

Jusqu'à bientôt paraître en un instant

En complice pleine de panache.

 

Un messager surprise délivre la douceur

D'une missive qui ramène un sourire

Sur des lèvres transformées, prêtes à écrire

Son histoire d'amour qu'elle connaît par coeur.

 


Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 18:49

 

Le soleil se couche sur ces nuages de rêve
Qui attendent leur tour pour disparaître,
Juste avant poussent un soupir pour émettre
Une protestation, souhaitent une trêve.

 

Chacun a sa spécialité, se traîne
Dans une lenteur plus que paresseuse,
Des rubans sont noués en parures ambitieuses
Pour mieux se montrer en qualité de Reine.

 

Le cortège fait fi des convenances,
Quelques nuages accélèrent, pressés
D'être à la meilleure place du défilé,
Quelques éclairs zébrés lancent.

 

L'Amour se présente enfin dans la lumière,
A l'embarras du choix comme carrosse,
Laisse aller son coeur un peu véloce
Décider de qui sera sa Première.

 

Un petit nuage rose ne paie pas de mine
Mais envoie quelques signes originaux,
Ouvre quelques portes, déroule un escabeau
Qui provoque l'attirance en douce Colombine.

 

L'Amour sur un petit nuage rose s'envole
Dans des sentiments volages et aériens,
Ne touchera plus terre c'est certain,
Accélère sa cadence, extrapole.


Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 22:43

 

Une "Force" le pousse, le guide vers cet endroit

Maudit, au souvenir néfaste d'une nuit

De tous les dangers, sans sauf-conduit

Le fait errer, affronter tous les effrois.

 

Sans son consentement, elle prend les devants,

Occupe son esprit d'une brume aléatoire,

Brouille sa vision devenue illusoire

De rester en paix loin de tout revenant.

 

Ce décor lui revient en mémoire, l'use

D'un mal qui le dévore lentement,

Le fait tourner comme un guignol sanglant

En piqûre de rappel, en abuse.

 

Son chemin est tracé, des images gravées

Dans sa mémoire d'où ressurgissent à grande vitesse

Des scènes qu'il voudrait oublier par faiblesse

Mais le laissent impuissant, comme entravé.

 

Un vampire glisse à contre-coeur vers son passé

Teinté de fantômes qui ont perdu leurs âmes

De victimes innocentes recouvertes d'un drame

A crocs pour toute une éternité.


Il n'est plus le plus fort, on le tire par le bras,

Ne peut résister à cette attirance morbide

Qui lui rappelle ces instants sordides

Où des corps ont souffert jusque dans l'au-delà.

 

Un comité d'accueil le prépare à des tourments,

Le cloue sur place dos au sol, son visage est livide

D'un permanent malaise qui depuis longtemps le vide

De sa force, ces êtres torturés prient Satan.

 

Chacun, par son pieu de solitude, le transperce

De cette lumière insupportable pour un vampire,

Sans doute a-t-il mérité son châtiment, à le faire roussir

Jusqu'à l'embraser d'une pluie de cendres tombée à verse.

 

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 10:44

 

Balloté par son destin, un vampire se meurt d'ennui,

Fait les cent pas car il ne peut pas longtemps dormir,

Observe ces portraits muraux qui tous les jours le mirent

Jusqu'à ôter ce peu d'intimité qui bien souvent le fuit.

 

Les cercueils ? Même pas en rêve, ni en cauchemar,

Il préfère s'assoupir debout dans un coin sombre

Comme un cheval sur pattes sans crainte d'une encombre,

Ses sens sont en éveil, ses pensées l'accaparent.

 

Souvent lumineuses, elles le font glisser, se faufiler

Vers des contrées lointaines, à l'orée de forêts vierges

Où jamais ne se lève le soleil, évitant la gamberge

D'une ascension matinale qui ne se fera jamais.

 

Ses envies de nuits noires il les veut réelles,

Entasse les livres de magie, bouquine intensément,

Peut-être trouvera-t-il la faille pour éternellement

Être libre de ses mouvements de manière perpétuelle.

 

Son lieu de vie est trop confiné, son cerveau étouffe

De ne pas sentir ce vent de liberté

Lui ouvrir des portes tellement souhaitées

Vers des horizons sans fins à couper le souffle.

 

Mourir d'envie au lieu de vivre sans,

Cantonné dans des va-et-vient à l'identique,

Boire du sang frais en unique cantique

Il n'en peut plus, non vraiment.

 

Son doigt s'arrête sur cette ligne anodine

Faite de sous entendus, en italique,

En latin aussi aux allures bibliques,

Un proverbe ancien qui ne paie pas de mine.

 

"Alea jacta est", si simple à dire, à articuler

Même avec des canines pointues effrayantes,

Se jeter à l'eau bien vite le tente,

Un vampire reprend espoir, va essayer.


Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 17:41

 

N'est pas expert qui veut !

L'étranger en a assez vu, repart

Après quelques réparations un brin bizarres,

Le moteur pétarade à qui mieux mieux.

 

Pas pour longtemps, son élan est coupé

Par de nouvelles crevaisons à l'identique,

Dans sa tête le même scénario en réplique

Commence à le rendre fou, très énervé.

 

Sa seconde descente le fait voir rouge,

Hâter le pas à nouveau vers cette diligence,

Y disparaît bientôt, tire sa révérence

Pour un instant plus rien ne bouge.

 

Quelques minutes tout au plus suffisent,

Le temps de faire sortir aussi quelques enfants

Sans trop les effrayer de ce logis roulant,

Un éloignement rapide est de mise.

 

Mèche longue ! ces mots sont lâchés à la cantonade

Dans un élan de bonté, en prévention

D'un futur proche teinté d'explosion

Au lieu d'une franche rigolade.

 

La prévision s'opère, le calme quitte ce monde

Pour laisser place à un brutal revirement,

La voiture se déchiquète instantanément

Dans un vacarme, part en fumée en quelques secondes.

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 19:26

 

Une démonstration s'impose pour cet avaleur d'espace

Au savoir faire particulier en tout point éprouvé,

Il semble très à l'aise, nullement impressionné

Par le nombre de cette bande de rapaces.

 

Pas de dynamite, seulement une fiole blanche

Qu'il manipule délicatement, sortie d'un coffret,

Demande à tout le monde de bien regarder

Ce que peut faire une goutte de ce mélange.

 

Un parfum de suspicion flotte dans l'air,

Quelques incrédules affichent un sourire

Mais n'ont pas le temps pour quelques mots dire

Qu'une intense explosion les fait revenir sur terre.

 

Quelques cailloux jouent ainsi à la pluie,

Font se reculer les bandits dans une brume

Provoquée par ce chamboulement pas de poids plume,

Ne souhaitent pas connaître le récit qui s'en suit.

 

A maudire le sort pourtant ils sont fin prêts,

une infime larme pas même de crocodile

De cette "Nytro" à l'aspect si facile

N'aura pas suffit à les décourager.

 

Un téméraire plus fort que tous

Veut essayer la dynamite et sa mèche

Subtilisée bien plus vite qu'une flèche

S'en va vers ce rocher, évite les secousses.

 

Aussitôt allumé, aussitôt sauté

Pour ce bâton à mèche courte truffé de poudre,

Qui fait voler en éclat ce dur grain à moudre

Seul reste son sombrero au terme d'un vol plané.


       

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 14:43

 

Le calme est revenu dans son esprit, il regagne son point de départ

Pour voir à l'instant que ses affaires ont toutes été fouillées

Son sang bouillonne, ses oreilles sont prêtes à fumer

Mais il se contient, aucun mot ne sort de sa part.

 

Le motard reprend ça et là quelques affaires

Des mains de ces rapetous, ramasse un drapeau

L'emblème de sa patrie qu'il a dans la peau,

L'assemblée qui l'entoure laisse faire.

 

 Le chef de bande s'approche, lui tend un avis de recherche

Que la victime avec flegme reconnaît bien sûr,

C'est lui sur ce journal jauni, murmure

Et tente de le reprendre, on lui retire la perche.

 

Des mots s'échangent qui ne servent à rien,

Le groupe se fait menaçant, il retourne à sa bécane,

Son long manteau flotte, le fond de l'air ricane

De cette situation inusitée, veut vaincre le signe indien.

 

Son visage se retourne, il est mis en joue,

L'heure n'est plus à plaisanter, vraiment pas !

Son demi-tour le montre sous un jour de gala

Agite ses mains et montre ses atouts.

 

Personne ne comprend sauf lui, stoppe leur élan,

Les côtés de sa veste laissent entrevoir, rangées,

Des fioles et quelques bâtons compacts dynamités

Dont les mèches apparaissent sur chaque élément. 

 

La confrontation risque d'être très explosive

Et le rapport de force s'est bien équilibré,

Apporte un soudain calme, ultime messager

De paix et de sagesse, délivre une simple missive.

 

 

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 23:32

 

Ce petit voleur n'en finit pas de donner du fil à retordre

Tant il est insaisissable, se paie des vols planés à l'occasion,

Il est toujours prêt en déroute à semer la révolution,

Rancunier à l'extrême, son bec est entraîné à mordre.

 

Pas à moudre, mais il pourrait très bien le faire,

Mais son nom se moule et fait rêver, "le Couscous",

Un cousin oriental de notre cher "coucou", frimousse

A la brigand, se moque bien des hémisphères.

 

Il a la science infuse et sait reconnaître les bons endroits,

Parmi les arbres, choisit soigneusement ses branches,

Aussi son nid, et même s'il contient des oeufs en avalanche

Il s'accapare l'espace, ni vu ni connu, de plein droit.

 

Le Couscous n'accepte surtout pas les boulettes,

Sait prendre de la graine, se couvre d'herbes

Pour se rapprocher au plus près sans être acerbe

Et déposer sa future progéniture par une pirouette.

 

Son vol est renommé et fait l'objet d'un film,

Ce n'est pas "l'étrange noël de Monsieur Jack"

Surtout que Nicole sonne le glas d'un hamac

Dont les cordes tendent des pièges infimes.

 

L'asile est toute proche, c'est à rendre fou

Quelques pensionnaires en quête d'évasion

Qui ne souhaitent pas prolonger leurs pensions,

Le couscous par son vol vaut mieux qu'un vieux coucou.  


 

 

Repost 0
Published by Topirate - dans POEMES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Topirate
  • Le blog de Topirate
  • : Mon Blog s'écrit en poésies, les thèmes abordés sont très variés (l'univers vampirique prédomine cependant) et toujours relatés avec une pointe d'humour, quand le sujet le permet. Pirate au grand coeur, conteur et raconteur d'histoires, mon autre grande passion est le dessin, surtout les portraits féminins. Divers articles ponctuels et photos sur le sport ou la vie courante complète ce blog, qui, je l'espère vous plaira.
  • Contact

Recherche

Liens