Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 23:10

 

      On croit rêver, mais non c'est bien la réalité des choses. L' EDF fait toujours parler d'elle, mais jamais comme il le faudrait. On pourrait aisément la comparer à Attila, après son passage c'est surtout le désert. Il est bien temps maintenant de rechercher la vérité ! A la vérité, si j'ose dire, tout le monde s'en fiche, il n' y a que les joueurs pour s'en inquiéter et essayer de sauver la face, sauver ce qui peut l'être pensent-ils. Mais là encore ils se trompent, la quête d'un rachat illusoire, d'un pardon qui ne touche plus personne, les poussent à se justifier, cependant et heureusement pas tous car on y passerait l'été.

 

      Les supporters sont en droit de se poser des questions sur les motivations de ces joueurs qui se permettent de tels comportements. Anti-sportifs? En tous les cas peu dignes de joueurs professionnels qui durant cette compétition défendent si mal les couleurs de leur Nation. La seule vérité est celle du terrain, celle du résultat et de la manière. Si au moins l'on avait perdu avec panache....

 

      Le jeu à la Française est devenu une douce illusion, le souvenir d'un autre temps, celui d'une équipe complémentaire et soudée qui forçait l'admiration. Aujourd'hui, c'est du chacun pour soi à de rares exceptions près. Une équipe de mercenaires isolés qui font leurs shows individuels au détriment de la cohésion de l'équipe. Une somme de talents inefficaces car sans harmonie ou alors trop prévisibles et incapables d'aucune imagination (un comble pour des Français). Ils en oublient de jouer pour la France, occultant bien vite qu'ils avaient tout un Pays derrière eux.

 

        La vérité que l'on voulait nous faire passer, c'est que les joueurs français évoluant dans les championnats étrangers étaient les meilleurs à leurs postes. C'est raté. On compose encore une équipe sur des noms et non sur la forme physique du moment des joueurs pressentis. Pourtant, ce détail a une importance capitale. Comment aller de l'avant sinon, sans aucune énergie.

 

      Ne pouvons-nous pas revenir à une ossature de joueurs évoluant dans notre championnat de France (celle du Champion, comme de par le passé...), les automatismes viendraient aisément. Mais je rêve, certainement y a-t-il trop d'intérêts en jeu.

 

       Mon language est dur peut-être, mais il est à la hauteur de la déception car j'ai voulu y croire moi aussi même au lendemain du match nul avec l'Uruguay où j'avais cru percevoir un soupçon d'envie et de générosité. Et je me disais qu'être dans la peau d'un outsider n'était pas si mal après tout. Une équipe s'est souvent révélée au fil des rencontres dans ce genre de compétition.


      Analyse illusoire, pour une retombée que tous les experts pressentaient dans le médiocre. Ils avaient raison et le miracle n'a pas eu lieu. Une page est tournée.

Repost 0
Published by Topirate - dans FOOTBALL
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 23:45
   
      La coupe et l'OM, c'est une vieille histoire. La première  remonte à l'année 1924, bien avant d'obtenir le premier titre de Champion en 1929. A ce jour, l'Olympique de Marseille est le recordman en coupe de France avec 10 titres.

     Cette année encore, l'Olympique de Marseille participera à une finale, celle de la coupe de la Ligue,. Elle est inédite  pour le club qui n'a jamais réussi un grand parcours dans cette compétition depuis sa création en 1994. L'adversaire se nomme Bordeaux, détenteur de la dernière édition 2009 et recordman avec 3 coupes (et deux finales perdues). Encore un match de haut niveau en perspective, puisque les Girondins, champions de France sortant, sont actuellement en tête du championnat.

      L'OM et Bordeaux ont déjà eu l'occasion de se rencontrer à quatre reprises, sauf erreur de ma part, en finale de la coupe de France. Il y a un score de parité pour l'instant 2 partout ( Pour l'OM : 1943 (4-0), 1969 (2-0) ; Pour Bordeaux : 1986 (2-1), 1987 (2-0) Année du doublé pour les Girondins). La finale de la coupe de la ligue 2010, a des allures de  "belle" entre les deux clubs.

      Concernant le Championnat de France, on se souviendra aussi des deux titres raflés à l'OM de justesse par les Bordelais en 1999 et 2009. Nul doute que la motivation sera bien présente dans cette prochaine confrontation.

      A titre de rappel, je récapitule ci-après le palmarès d'OM :

Palmarès Olympique de Marseille :

Vainqueur de la Coupe de France :  1924, 1926, 1927, 1935, 1938, 1943, 1969, 1972, 1976, 1989. (10 fois)
Finaliste de la Coupe de France :    1934, 1940,1954,1986,1987,1991, 2006, 2007. (8 fois)

Champion de France :          1929, 1937, 1948, 1971, 1972, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993. (10 fois)
Vice Champion de France : 1938, 1939, 1970, 1975,1987, 1994, 1999, 2007, 2009. (9 fois)

Vainqueur Coupe d'Europe des clubs Champions (C1) :       1993.
Finaliste Coupe d'Europe des Clubs Champions (C1) :         1991.
Finaliste Coupe de l'UEFA :                                                1999, 2004.
Demi-finaliste Coupe des Clubs Champions (C1) :              1990.
Demi-Finaliste Coupe des Vainqueurs de Coupe  :              1988.

      Ce qui fait actuellement de l'OM, le club le plus titré de France.

     Pour les 110 ans du club, une exposition se tiendra à Marseille à compter d'aujourd'hui, 20 février, jusqu'au 9 mai 2010, au Palais des Arts, 1, Place Carli 13001 Marseille
     Onze artistes plasticiens Marseillais y présenteront des oeuvres et créations inédites.

     A bientôt !
Repost 0
Published by Topirate - dans FOOTBALL
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 23:09

     Une belle victoire pour l'OM qui se relance en championnat et se replace à la cinquième place du classement de L1, juste derrière Lyon, tenu en échec à Toulouse. (o-o). Bordeaux, quand à lui, marque le pas et s'incline lourdement à Rennes (2-4), une première depuis longtemps.
     L'équipe surprise, cette saison, se nomme Montpellier, encore vainqueur ce week-end  (2-0) à Boulogne et reste confortablement à la seconde place à seulement trois points du leader Bordelais.

     Décidément, les journées se suivent et ne se ressemblent pas. Nous vivons un championnat très ouvert, et c'est tant mieux pour le Football Français, qui n'a guère goûté au suspense ces sept dernières années.

     Mal en point, il y a si peu de temps, l'Olympique de Marseille revient en forme au bon moment avec un équipe efficace qui a retrouvé une âme, alliant vitesse et cohésion dans le jeu. L'espoir renaît d'autant qu'en cas de victoire à Sochaux (match reporté dont la date n'a pas été encore fixée) les Olympiens peuvent passer à la troisième place à 6 longueurs du premier.
     Bonne affaire donc pour l'OM qui peut toujours rêver d' un nouveau titre à quinze journées de la fin du championnat. Le chemin est encore long....
Repost 0
Published by Topirate - dans FOOTBALL
commenter cet article
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 01:11
     L'information nous est parvenue aujourd'hui, la Fifa vient de donner son feu vert pour l'arbitrage vidéo. Mais il faut maîtriser nos cris de joie, ce n'est juste qu'un frémissement et dans des conditions très restrictives. Là où nous voulions l'intégralité de l'application, nous n'aurons qu'un aperçu.
      En fait, un seul fait de jeu sera concerné, le franchissement ou non de la ligne de but par le ballon en cas de litige. Les enregistrements vidéos aideront à valider les possibles "réalisations" qui en découlent. Autant dire que le préposé "d'un nouveau genre"  risque de passer des soirées plus que tranquilles. Ce type d'actions soumises à contestations est somme toute assez rare.

     Mais nous n'allons pas bouder notre plaisir, c'est un début, mais à priori seulement pour l'instant au niveau international.

     L'arbitrage est un point sensible, et c'est bien qu'une prise de conscience au plus haut niveau se traduise par des faits concrets. Il ne faut pas à tout moment s'en prendre aux arbitres, mais c'est vrai qu'ils sont facilement exposés à la critique de par leurs décisions, qui n'acceptent aucun recul. Les actions de jeu sont de plus en plus rapides, les joueurs très "truqueurs" aussi, d'où les difficultés d'arbitrer dans de bonnes conditions.

     Espérons que cet outil merveilleux qu'est la vidéo, puisse un jour complètement éclairer "les surfaces de vérités" de nos chères pelouses.
Repost 0
Published by Topirate - dans FOOTBALL
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 18:49
    
     L'arbitrage est devenu un problème récurrent. Cela s'est encore vérifié lors de la rencontre au sommet Bordeaux-Marseille. Un but illicite de plus à mettre à l'actif ou plutôt au passif du corps arbitral, qui pénalise l'OM, et le prive d'une victoire à l'extérieur, synonyme d'espoir pour la suite d'un championnat très ouvert cette année. Une décision d'autant plus incompréhensible, que cette faute, tellement énorme a été vue par tout le stade, sauf par le principal intéressé.

      L'erreur aurait été humaine si l'action était litigieuse, mais il est impensable de considérer que le fait de bousculer un gardien de but sur sa ligne pour marquer soit toléré. D'ailleurs, tout le monde est unanime à ce propos.
      Mais peut-être sommes-nous devenus, comme en Angleterre, des adeptes du " full contact " sans le savoir. Il faut espérer que cet incident ne fera pas jurisprudence auprès des arbitres imprégnés, maybe, de culture anglo-saxone.

     Il est regrettable qu' à ce niveau là, et pour de tels rendez-vous, les arbitres ne puissent se hisser à la hauteur de l'événement. Quoi qu'il en soit, il devient urgent d'agir pour faire évoluer le comportement des hommes en noir.

     Je ne vais pas être novateur en évoquant la vidéo, mais selon toute vraisemblance, c'est une solution trop simple et si facile à utiliser...
     Tout est déjà en place pour les retransmissions des matches, et surtout,  visualiser une action douteuse prend moins de temps qu'il ne faut pour le dire, 1 minute ou 2 maximum. En tous les cas, bien moins que les palabres qui succèdent à l'incident.
      D'autres de rétorquer, que le jeu serait ainsi haché et que cela nuirait au spectacle. A l'inverse, je leur répondrais que le rugby la pratique déjà et que personne ne s'en plaint puisque c'est un verdict "vérité". C'est tout ce que nous demandons, ni plus, ni moins.

      Mais me semble-t-il, la vidéo a déjà été utilisée au plus haut niveau. Rappelez-vous, la dernière finale de la coupe du Monde 2006 et l'incident de fin de partie qui a tant défrayé la chronique. Un carton rouge avait ainsi été attribué à notre numéro 10 national au vu d' images vidéos consultées par la FIFA. Il faut savoir ce que l'on veut et  les instances du football le savent apparemment...

     Qu'attendent-ils donc? Déjà nostalgiques d'un temps qu'ils savent révolu?

     Peut-être tout simplement sont-ils en panne de techniciens pour une pratique vidéo jugée trop révolutionnaire, mais dans ce cas, il y a les autres solutions manuelles...

     - en donnant plus de responsabilités aux arbitres de touche. Agiter le drapeau rouge n'est pas une tare, vous pouvez les utiliser, Mesdames et messieurs les arbitres suppléants pour signaler un oubli flâgrant du titulaire en titre. Trop souvent, l'arbitre principal est laissé seul face à son propre jugement. Osez contredire donc, merci pour les victimes, merci pour nous aussi les spectateurs !

     - relancer l'idée d'arbitres supplémentaires spécifiques aux surfaces de réparations, aussi appelées  "surfaces de vérité" (tiens donc !). Ces endroits sont des points sensibles et rassemblent la quasi totalité des fautes générant des buts validés ou pas.
 
      Pourtant la fédération s'est déjà montrée inventive de par le passé, en instaurant la victoire à trois points (pour plus de buts et de spectacle), un championnat à 18 clubs (plus compétitif), un nouveau ballon à la trajectoire flottante (la technicité est bien là !).
     Que dire de plus....Rien d'autre, sinon que, faute d'avancée, tant pis, nous garderons nos simulations pour pénalties accordés, nos mains involontaires ou pas, sifflées ou pas, nos hors-jeu non validés, nos remises en jeu après hors-jeu sans action de jeu (une belle trouvaille et vraiment si simple)...

     J'aimerais pouvoir en rire...

     Vive la fatalité, les erreurs d'arbitrages sont certainement des péripéties de jeu....
Mais je ne peux m'empêcher d''attribuer à nos décideurs footballistiques quelques points de pénalités pour non combativité ( à l'image du Judo).

      Je suis supporter de l'OM et forcément déçu, mais est-ce trop demander qu'un peu de justice ?
Champion de France ou pas cette année, l' OM aura fort à faire pour devancer des Lillois qui "cartonnent "en ce moment et des Bordelais toujours aussi solides.

     En tous les cas, ce match aura démontré que Bordeaux n'était pas  vraiment supérieur à l' OM, et c'est déjà une bonne chose. Mais pour les prochaines rencontres, il faudra quand même s'assurer que les montants des cages ne sont pas carrés (style Glasgow 1976), on ne sait jamais...


Repost 0
Published by Topirate - dans FOOTBALL
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 19:19

     On ne sait toujours pas à quoi s'attendre avec cette Equipe de France. Ce qui est sûr, c'est qu'elle ne laisse pas indifférente, à défaut d'enthousiasmer ses supporters les plus fidèles. On a pu cependant enregistrer un léger mieux depuis quelque temps, mais rien de comparable au fameux " jeu à la Française " de naguère.


      Aujourd'hui, c'est plutôt  le "jeu à l' Espagnole" qui prédomine en europe, ce qui fait de cette équipe, déjà championne de notre Continent en 2008, un candidat sérieux pour le titre mondial 2010.  Même si on retrouvera certainement des équipes comme l'Italie ou l'Allemagne et comme d'habitude les Stars sud-américaines que sont le Brésil et l'Argentine.

       Mais selon l'expression consacrée, il n'y a plus de petites Nations. Les victoires par un seul but d'écart ne sont plus rares et souvent les formations moins côtées tiennent  la dragée haute aux ténors. Autant dire que des surprises sont toujours possibles, comme les équipes Danoise (1996) et Grecque (2004) nous l'ont démontrées en devenant championnes d'Europe. C'est ce qui fait le charme de telles compétitions.

      Concernant l'Equipe de France, tout le monde veut croire aux signes du destin. La fameuse main tant décriée, un tirage au sort assez clément peuvent laisser penser que la chance a choisi son camp. Dans les années 1975/1980, nous étions les "champions de matches amicaux". Je me rappelle encore des victoires, qualifiées "d'historiques", sur l'Allemagne (1977, 1-0) ou le Brésil ( 1978, 1-0), qui étaient à l'époque des "épouvantails". Trente ans plus tard, l' Equipe de France est tout de même l' une des meilleures Nations au monde avec des titres Mondial (1998) et Européen (2000) consécutifs, finaliste aussi, mais faut-il le rappeler, de la dernière coupe du monde 2006. 

      Il manque juste une étincelle (EdF, un signe de plus?) pour pouvoir encore y croire et espérer nous enflammer à nouveau. Et Les supporters, dont je fais partie, ne demandent qu'à oublier les mauvais scénarios de rencontres trop souvent maussades qui ne pouvaient "qu'insupporter". Il faut toujours avoir à l'esprit qu'une rencontre de football est un spectacle, les acteurs, tous professionnels, doivent être à la hauteur de l'événement. Comment imaginer qu'une participation en Coupe du Monde ne puisse pas donner des ailes ?

      Il y a quelques années, la France était encore sans conteste la première en matière de formation et était montrée en exemple. J'entends maintenant ici ou là que d'autres pays sont de plus en plus performants dans ce domaine (Espagne, allemagne notamment) et ont rattapés leur retard..
Cependant, les joueurs français restent encore des valeurs sûres, très prisés par les clubs étrangers. Il suffit de regarder où évoluent la majorité des joueurs actuels de notre sélection.
Mais est-ce vraiment  un avantage ?

     A mon avis, la Sélection en pâtit forcément à un moment ou à un autre. L'unité d'une équipe est certainement plus difficile à acquérir dans ces conditions, quoi qu'on en dise. Se reconcentrer dans un nouvel environnement n'est pas si simple aussi. On me parle de l'expérience ainsi acquise par ces joueurs dans les différents championnats étrangers. Certes, mais de mon côté, j' entends aussi méformes ou blessures quand viennent les sélections.

     On dit des championnats étrangers qu'ils sont supérieurs en qualité, ce sont surtout ceux qui draînent le plus d'argent . Si l'équation était si simple....Je ne vais pas ici jouer au jeu du sélectionneur, mais il y a aussi de très très bons joueurs dans notre Championnat , qui compte des équipes plus que compétitives.

     A une certaine époque, la France " n'avait pas de pétrole, mais avait des idées ". Actuellement, elle n'a toujours pas de pétrole, mais a-t-elle encore des idées, pour imaginer un nouveau football fait de créativité et de vitesse ?

     Nous voulons une équipe qui prenne des risques devant le but, sans calcul, consciente de sa valeur et de sa force.
Elle en a le potentiel. Mais seul l'avenir proche pourra nous dire si nos craintes étaient utopiques.

Donc, chut pour l'instant, une préparation se mène dans le calme pour aborder au mieux une nouvelle Coupe du Monde que l'on espère fructueuse....
Repost 0
Published by Topirate - dans FOOTBALL
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Topirate
  • Le blog de Topirate
  • : Mon Blog s'écrit en poésies, les thèmes abordés sont très variés (l'univers vampirique prédomine cependant) et toujours relatés avec une pointe d'humour, quand le sujet le permet. Pirate au grand coeur, conteur et raconteur d'histoires, mon autre grande passion est le dessin, surtout les portraits féminins. Divers articles ponctuels et photos sur le sport ou la vie courante complète ce blog, qui, je l'espère vous plaira.
  • Contact

Recherche

Liens