Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 13:30

 

 

Un manuscrit oublié refait surface, et se tient prêt à imposer

Sa nouvelle vision des choses, sous le fin contrôle

D'une déesse protectrice qui joue les premiers rôles

En gardienne intemporelle, son signe de ralliement est un "G".

 

Au fil du temps, elle est devenue une adepte de subterfuges 

Qui lui ont permis bien vite de brouiller les pistes,

Et de mettre en scène son entrée des artistes,

Toujours la première, un "A" consolide son refuge.

 

Forcément le "B" suit comme une évidence.

Belle comme le jour, c'est aussi une Reine de la nuit

Qui aime se montrer. Le public est  conquis.

Un miroir magique la porte vers l'éminence.

 

Rouler les "R" devient tendance, son langage est codé

Pour plus de discrétion, des filtres elle concocte,

Aussi bien des préparations que des antidotes

D'un autre temps, le dosage est calibré.

 

Des cris ponctuent chacun de ses succès d'estime,

De petits "I" pour "ELLE", une grande avancée

Pour une humanité qui se cherche, dépassée

Face aux forces du mal, lutter n'est pas un crime.

 

GABRIELLE, distillant ses remèdes, se fait enchanteresse.

Ses piqûres de rappel, à volonté, cartonnent.

Les effets sont immédiats, ce qui étonne

Quelques farfadets piégés au sein de forteresses.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 10:40

 

Orfèvre en la matière, Damoclès est aussi un courtisan avisé

A la cour du tyran Denys inquiet pour sa vie, entouré de gardes,

Les fosses du château ainsi qu'une horde de hallebardes

Le protègent d'assaillants qui voudraient le trucider.

 

Il est chanceux, lui dit-on, d'être le maître de Syracuse,

Mais ces flatteries lui pèsent, rejetées d'un bloc, pire,

Au final, il est lassé, scénario idéal pour provoquer son ire,

La proposition de le remplacer pour une journée fuse. 

 

Damoclès est désigné et ne peut s'y soustraire, accepte.

Au festin, un détail au dessus de lui l'intrigue, pas banal,

Une épée seulement suspendue par un crin de cheval

Le menace, de cette situation il n'est pas adepte.

 

Ceci lui fait réaliser combien la vie est précieuse, et aussi

Que la tranquillité d'esprit n'a pas de prix, oh combien !

Un sentiment de puissance associé à un risque mortel, rien

De tel pour gâcher une existence sans réel répit.

 

Les yeux de Damoclès ne peuvent se détourner de cette arme

Si tranchante, sur le fil pas d'un rasoir mais presque,

Rien à voir avec les lignes sinueuses d'une arabesque,

Mais peut-être signées dans le sang, en plein vacarme.

 

Jamais la fin d'un festin n'aura été autant désiré.

Sa faim est coupée, mais au moins sa vie est sauve pour l'instant,

En balance, peut-être sous le regard de belligérants

Qui voient en lui Denys, une cible rêvée.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 11:53

 

Un alpiniste en herbe prend au mot un homologue

Plus expérimenté, qui lui indique ces montagnes

Plus loin à l'Est, russes, très éloignées de sa Balagne

Natale, pour l'instant il poursuit son monologue.

 

Ses équipements lui pèsent, et son regard dans le vague

N'enregistre plus les données du monde extérieur,

Son âme est pure, tournée vers une ferveur

Qui parfois expose son coeur qui divague.

 

Il s'étonne maintenant de voir autant de monde

Qui parcourt un chemin sensément solitaire,

Partout autour de lui aucun chemin de terre

Mais plus de goudron, son instinct gronde.

 

Pourtant, jamais il ne se fâche et acquiesce

Quand on lui demande d'attacher sa ceinture,

Et même s'il ne comprend pas toute la procédure

Suit volontiers les consignes sans faiblesse.

 

Ce qui l'étonne, c'est bien cette machine qui soudain

L'emporte, sans ses affaires, lui fait prendre de l'allure,

Par piolets interposés lutte contre un temps qui dure

Quelques minutes seulement, en peau de chagrin.

 

Les montagnes russes n'ont pas dit leur dernier mot

A cet huluberlu plaqué à son siège, déjà au sommet,

Qui vise maintenant le bas en descente accélérée

Vers une bruyante fête foraine, en mode crescendo.

 

 

 

,

 

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 23:04

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2019 6 20 /04 /avril /2019 11:45

 

Rien n'est plus précieux pour ce surprenant vampire

Que cette boîte ancienne, pure relique de son passé

Peut-être révolu, comme un profond regret

Transcrit dans une marque où souvent il se mire.

 

L'empreinte maintenant s'efface, absorbée par son visage

Qu'il ne reconnaît plus, devenu tout autre,

Avec un peu de chance le réel apôtre

D'une liberté retrouvée qui s'envisage.

 

Ses traits se transforment selon une trame

Paisible qui refait surface allègrement, émerge

De la pénombre, et qui l'asperge

D'une clarté nouvelle en retrouvant une âme.

 

Un parfum de vie fait battre son coeur

A nouveau, le fait même vibrer

En cadence, pour au final s'emballer

Par un trop plein d'émotions et de bonheur.

 

Le fait se sentir revivre petit à petit, peu à peu,

Etre capable d'aimer plus que de raison

Pour partager ses sentiments et sa passion,

Avec une partenaire, en amoureux.

 

Ses pas le conduisent au hasard, du moins

Le croît-il, car il lui semble reconnaître

Cet endroit retiré, parfait pour faire renaître

Une flamme oubliée, main dans la main.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2019 6 20 /04 /avril /2019 10:31

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 09:32

 

An authentic Goddess is now searching

The best way to find out the Heaven,

Her own cloud where to be laid when

The time has come, she do like resting.

 

Her glance is looking around if the fresh wind

Of the novelty is knocking at her door,

So delicious to breath, hoping more

Sensations on her marvelous body and mind.

 

The rain is like a sweet shower for Calithea,

Offering her curves to the drops, dripping

On her naked skin as a gift, a rainbow shining

With a sensual sun, an island perfume from Noumea.

 

​​​​​​​

Partager cet article
Repost0
14 avril 2019 7 14 /04 /avril /2019 14:40

 

Sale temps pour un vampire insomniaque

Confronté à des cauchemars en continu,

Son corps se dédouble, qui l'eût cru !

Quand ses idées noires reviennent, l'attaquent.

 

Il essaie de parer les coups bas, s'arme

De patience, prend les choses comme elles viennent

Quand ses crocs poussent pour la enième

Fois, ses cris résonnent en alarmes.

 

C'est un déchirement en tout point,

Une partie de lui qui sombre, oublie

Qu'un jour il a été proche d'un paradis

Où la vie grouillait énormément.

 

Le trouble s'accentue, envahit bien vite

Les traits fragiles d'un être à part,

Sa silhouette s'emballe surtout le soir

Où une étrange lueur, sournoise, s'invite.

 

Une prise de tête le fait sortir de ses gongs,

Un combat s'engage, une lutte interne,

Une fusion qui se veut moderne

A sa manière, carillonne ding, dang, dong !

 

Son miroir explose, lui fait perdre la face

A ne plus rien voir autour de lui,

Sauf sa peau vile empreinte d'un enduit

Qui maintenant le recouvre d'une carapace.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2019 7 14 /04 /avril /2019 12:13

 

Un vent de surprise va chercher au loin,

Au hasard, des victimes improbables,

Aux caractères trempés, intouchables,

Postés à la croisée des chemins

 

Tout peut arriver, même l'impossible,

Et faire se rencontrer deux âmes,

L'une pure, l'autre beaucoup moins, infâme

Et cruelle, pas encore passée au crible.

 

Un choc qui laisse pantois et immobiles

ces silhouettes perdues qui se toisent,

Par un rapport de force pour que se croisent

Quelques regards aux reflets juvéniles.

 

Un ange sans-gêne illumine la place

Trop sombre à son goût, plutôt sushi,

Manie ses baguettes avec une infinie

Délicatesse face à un vampire en chasse.

 

Le dialogue prudent s'invite au débat

Pour l'instant silencieux et calme,

Un pacte de paix, une palme

Spéciale décernée sans trop d'éclat.

 

Un être de lumière, par touches précises,

Affine ses arguments très éclairés

Dans un temple Thaï aux portes cadenassées

Pour ce duo aux pensées indécises.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2019 6 13 /04 /avril /2019 08:58

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Topirate
  • : Mon Blog s'écrit en poésies, les thèmes abordés sont très variés (l'univers vampirique prédomine cependant) et toujours relatés avec une pointe d'humour, quand le sujet le permet. Pirate au grand coeur, conteur et raconteur d'histoires, mon autre grande passion est le dessin, surtout les portraits féminins. Divers articles ponctuels et photos sur le sport ou la vie courante complète ce blog, qui, je l'espère vous plaira.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens